" Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n'est pas de produire et de consommer jusqu'à la fin de nos vies, mais d'aimer, d'admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes

- Pierre Rabhi

Notre projet engagé

Nous avons eu la chance de faire plusieurs beaux voyages depuis notre rencontre. Cette ouverture d’esprit qui nous qualifie et nous renforce a été le premier pilier bâtisseur de notre idée.

Nous souhaitons nous rendre utiles et participer à des actions autour de causes concrètes et engageantes nous tenant particulièrement à cœur.

La combinaison de ces deux volontés – le voyage et l’entraide - nous a logiquement amené à une réflexion globale autour d’un projet que nous construisons depuis juillet 2016.

Nous avons étudié de nombreux récits de voyageurs ayant eu des expériences similaires et avons échangé avec certains d’entre eux.

Nous cherchions un fil conducteur pour définir notre projet concrètement. Notre premier réflexe a été de faire une longue liste de pays qu’on souhaitait découvrir (c’est compliqué de s’arrêter dans ces cas-là) et de bâtir l’itinéraire à partir de celle-ci. La liste s’est rapidement composée d’une vingtaine de pays. On s’est vite rendu compte que l’on s’y prenait mal et que notre projet n’était pas en phase avec ce que l’on voulait apporter et véhiculer

Quel était notre objectif ? Mettre le plus de marques sur un globe pour pouvoir dire : « on a traversé 20 pays » ? Faire du tourisme en enchainant les voyages en avion ?

Pas trop non...

Nous avions clairement pris le problème à l’envers : c’est l’importance des missions qui nous amènerait dans tel ou tel lieu.

On a alors tout remis à plat et réalisé un travail de fond acharné : trouver les associations, rentrer en contact avec elles, acter les partenariats, faire émerger notre « business solidarity model » etc.

Nous avons donc structuré notre idée qui est devenue notre projet engagé :